Hôpital de Ribeauvillé

Accès réservé

Faire connaître sa volonté

L'information sur votre état de santé

Votre information personnelle

Vous recevrez les informations relatives à votre état de santé au cours d’un entretien individuel avec le médecin. Vous serez également informé de leurs interventions par tous les professionnels de santé chargés de s’occuper de vous. Ces informations vous permettront d'exercer votre droit de consentir aux soins. Cependant si vous le souhaitez, vous pouvez demander expressément à ne pas être informé.

Votre famille peut, sauf opposition de votre part, être informée de votre état de santé.

L’information de votre médecin

Le médecin qui a prescrit votre hospitalisation reçoit communication des principales informations médicales vous concernant, sauf opposition de votre part.
Si vous souhaitez que votre médecin traitant soit informé de votre hospitalisation, indiquez-le au service d'hospitalisation en communiquant les coordonnées précises de ce médecin.

L’information à votre sortie de l’hôpital

Des informations concernant les éléments utiles à la continuité des soins vous seront remises directement. Sauf opposition de votre part, elles seront transmises au médecin qui a prescrit votre hospitalisation.

Votre information en cas de transfert

Si votre état de santé nécessite votre transfert dans un autre service ou dans un autre établissement, le médecin responsable de votre traitement vous en donnera les raisons et sauf opposition de votre part, votre famille sera immédiatement prévenue.

Désignation de la personne de confiance

Vous pouvez désigner une "personne de confiance" de votre choix. Elle peut être membre ou pas de votre famille. Elle doit être majeure. Son rôle consistera à recevoir avec vous, au cours de votre hospitalisation, les informations médicales qui vous concernent, et, dans le cas où vous seriez hors d'état d'exprimer votre volonté et recevoir l'information nécessaire, elle sera informée et consultée, à votre place, par le médecin qui vous prend en charge. Le formulaire que vous aurez à remplir pour effectuer cette désignation est à votre disposition auprès du service accueil/admissions de l'établissement.

Les directives anticipées

La loi "Droits des malades et fin de vie" vous permet de donner par avance des instructions sur la conduite à tenir en matière de limitation ou d'arrêt d'un traitement pour le jour où vous seriez dans l'incapacité d'exprimer votre volonté.
Ces instructions, appelées "directives anticipées", vous permettent en particulier de préciser ce que vous considérez comme un traitement disproportionné ou inutile (comme ceux qui maintiennent artificiellement la vie, par exemple).
Si vous avez écrit des directives anticipées, vous devez avertir votre Unité d'hospitalisation ou d'hébergement de leur existence afin que le médecin puisse les consulter.
Un formulaire à compléter est également disponible auprès du service accueil/admissions de l'établissement.

Le don d'organes et de tissus

Etre donneur ou pas… L’important est de prendre position de son vivant

Chaque année, en France, plus de 13 000 malades attendent une greffe pour continuer à vivre ou pour améliorer une existence que la maladie a rendue difficile. Il n'y a pas d'âge maximum pour être donneur ; c'est la qualité des organes qui est prise en compte. Si un cœur est rarement prélevé après 60 ans, les reins, le foie ou les cornées peuvent l'être sur des personnes beaucoup plus âgées.           
Des guides d'information sont à votre disposition dans le hall d'accueil de l'Hôpital.